Nos coups de coeur


                                                        NOS COUPS DE CŒUR


     présentés le 27 juin 2018


La chambre des merveilles                        Julien  Sandrel                                                                                                                   

 Louis , jeune ado de 12ans est plongé sans le coma après une chute en skateboard. Sa mère,Telma,femme toujours pressée, est anéantie suite à cet accident. Elle trouve dans la chambre de louis , son carnet : «  son carnets des merveilles » ; dans lequel il a écrit toutes les expériences qu’il souhaite réaliser avant de mourir. Telma décide de réaliser toute cette liste de  rêves et de les lui raconter pour lui donner envie d evivre.

Il n’est pas facile de vivre les rêves d’un ado quand on a 40 ans……………

Roman sur l’amour maternel
Livre , sans prétention, qui malgré un sujet grave doit être pris comme un moment de lecture agréable.

Léa                                                  Pascal Mercier                                     

2 hommes se rencontrent dans un café, Adrian et Martijn, leur complicité est immédiate comme leur envie de se raconter. Martijn profite donc de cet instant pour se soulager et mieux comprendre l’histoire «  tragique » de sa fille. A 8 ans , alors que Léa vient de perdre sa mère, elle entend une femme jouer du violon. Dès cet instant Léa semble reprendre gout à la vie : le violon deviendra sa vie, en jouer une obsession. Par petites touches  l’auteur révèle l’avenir et l’on peut sentir  ce basculement où la passion devient tyrannie,  enfermement. Léa devient une virtuose, donne des concerts à travers le monde … Puis une erreur , une faille ………..et l’avenir brillant devient folie…..

Le Mystère Henri Pick                            David Foenkinos                   
                               C’est en Bretagne, dans une bibliothèque recueillant les manuscrits refusés par les éditeurs, qu’une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime un chef d’œuvre, signé par une certain Henri Pick, décédé 2 ans auparavant. Elle part à sa recherche mais sa veuve lui certifie que son mari n’a jamais ni écrit ni lu quoi que ce soit hormis peut être la liste des courses.
Alors qui est réellement Henri Pick ? Auréolé de ce mystère le livre deviendra un véritable succès.
Satire sur le monde de l’édition ………….
Un film a été tiré de ce roman.

L’archipel du chien                      Philippe Claudel                 
                               Sur une île assez éloignée, la vie est tranquille, partagée entre la pêche, la vigne et les cultures d’oliviers. Cette tranquillité est chamboulée quand 3 cadavres échouent sur le rivage. Le maire et le docteur alertés , décident de les escamoter . Révéler  à la population que des migrants se sont échoués sur la plage risqueraient de compromettre le projet de Thermes ,censé réveiller l’économie du lieu. Le temps de trouver une solution ils collent les cadavres dans la chambre froide du poissonnier.
Le pacte de silence qui lie les témoins est brisé par l’instituteur, que le village regarde d’un drôle d’air car il vient d’ailleurs. C’est le seul à s’insurger contre ce traitement inhumain et rappelle à chacun son devoir de vérité.
C’est une belle parabole sur la crise migratoire. Et une fable terrifiante sur la lâcheté et le poids de la conscience

Dieu du carnage                           Yasmina Reza                                       

                               Pièce de théatre, huis clos de 4 personnes soit en fait de 2 couples.
A l’école, Ferdinand attaque Bruno à coups de bâton. Les parents se rencontrent
pour régler le litige dans l’appartement du blessé. Au tout début, chacun  tentent de tenir un discours commun de tolérance et d’excuse qui s’envenime peu à peu. Puis tout devient source de conflit, plus personne ne s’écoute. C’est la débandade.
A partir d’un petit fait du quotidien chez des quadras bourgeois, Yasmina Reza évoque avec jubilation, férocité et tendresse aussi tous les paradoxes de la condition humaine : l’égoïsme et la générosité, la responsabilité et l’indifférence, la politesse et la brutalité.

La partition intérieure                           Reginalde Gaillard                  

Un premier roman , avec le récit d'un vieux prêtre sur sa vie passée dans la campagne jurassienne. Arrivé en 1969 de Paris où il rayonne dans les salons, le petit village de Courlaoux lui semble une injuste mise à l'écart. En 2012 il revient sur toutes ces années… Il y rencontre tout particulièrement Charlotte, que tout le monde appelle « la folle », et dont la vie pour l'essentiel se concentre sur les tombes du cimetière. Il y rencontre aussi, retiré du monde, un compositeur néerlandais dont l'unique désir est de se consacrer à l'écriture, persuadé qu'il a une grande œuvre à livrer.
C’est à leur contact qu’il découvrira une autre manière d’être, de vivre sa foi…Il va pourtant s'accomplir pleinement en tant que prêtre et approfondir sa foi au contact de ses habitants.
Une écriture limpide et poétique au service d'un livre extrêmement émouvant.

Couleurs de l’incendie                           Pierre Lemaitre                           
 Deuxième volet de la trilogie inaugurée avec « Aurevoir là-haut », . C’est tout à fait possible de les lire séparément.
Février 1927, Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille,Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement.
Face à l'adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d'intelligence, d'énergie pour reconstruire sa vie……
Grand coup de cœur, l’auteur est un véritable conteur : grands moments d’émotion,
de drôlerie mais aussi de suspense , d’humour noir…………

Sens dessus dessous                              Milena Agus                          
La narratrice, jeune étudiante décrit les allées et venues des voisins  dans un  immeuble au cœur de la ville de Cagliari : coté port, les beaux appartements face à la mer, côté rue, les appartements plus modestes. Tout en haut les Johnson, qui occupent la totalité du dernier étage, surnommé Buckingam Palace par certains. Un lieu qui fait rêver, d'autant que le propriétaire, monsieur Johnson, y joue du violon...Tout en bas Anna, une femme de ménage débordante de gentillesse.
Et au milieu Alice, Giovannino et les autres. Chacun avec son grain de folie. Ils se croisent, échangent leurs rôles.
Les personnages sont drôles, écorchés : dans ce méli-mélo il semble se re-créer une vie de famille alors que dans la « vraie vie » ils pourraient passer à côté sans jamais se retourner.
L’intérêt est d’aller justement vers cet autre différent.

L’homme qui ne comptait pas les jours          alberto Cavanna    
C’est une rencontre improbable entre un vieil italien et un jeune immigré tunisien, originaires d’un monde bien différent mais reliés par la mer.  Par petites touches  et à travers l’action de construire une barque , ces 2 hommes vont se dévoiler peu à peu et redonner un sens à leur vie.  La méfiance du début fait place à un profond respect  et une très belle amitié. On trouve aussi l’amour de la mer, l’amour du travail bienfait. Un hymne à l’humanité retrouvé


Présentés lors de la soirée du 6 décembre 2017


Une série de récits de voyages (à pied) aux éditions Transboréal

Solitudes australes   de David Lefèvre                                                        

David Lefèvre se retire seul dans une cabane au coeur de l'île de Chiloé, au Chili, pour vivre une existence  authentique, en harmonie avec la nature
L’ours est mon maître de Valentin Pajetonv
Depuis tout petit, l’auteur voue une passion pour la forêt et les ours. Il court les bois pour les observer et les accompagner….Très beau récit qui révèle un rapport intime et fusionnel à la nature.


Voyage aux confins de la Taïga. Emotions vraies. On s’attache aux histoires
Kamchatka, au paradis des ours et des volcans, de Julie Boch et Emeric Fisset                   Péninsule  de l’Extrême-Orient russe, sanctuaire des ours bruns, dernier territoire exploré de la Sibérie, le Kamtchatka est un paradis sauvage. Julie Boch et Émeric Fisset l’ont traversé à pied : succession de volcans actifs où jaillissent des geysers et des sources chaudes, taïga et rivières impétueuses, où vivent les derniers nomades autochtones… Rencontres avec les pêcheurs de la mer de Béring, les géologues en mission et les éleveurs de rennes…Présence de l’armée russe

Un loup pour l’homme de Brigitte Giraud, éd Flammarion
Brigitte Giraud nous livre l’histoire de son père.
En 1960, il est appelé en Algérie, en plein cœur des conflits, alors que sa femme attend son enfant.
Le premier contact avec ce Pays, c’est les couleurs, les odeurs, la douceur…
Antoine demande à ne pas tenir une arme et il se retrouve infirmier.
Avec beaucoup d’humanité, il s’occupe des blessés, de tous les blessés, et il écoute leurs récits… Il est amené à prendre en charge un jeune soldat mutique… (qu’il retrouvera en France à son retour)
Sa femme le rejoint, et cela apporte de la bienveillance et encore plus d’humanité.
Atlas d’un homme inquiet de Christoph Ransmayr, éd le livre de poche
Petites histoires qui mettent en scène une situation vécue au fil des départs et des voyages, nostalgie qui nous invite à développer un respect devant ce qui nous arrive et face aux merveilles de la nature.
A partir d’une situation, l’auteur développe un questionnement…

Le jardin de winter de Valérie Fritsch, éd Phébus
Histoire de Anton. Il a vécu une enfance dans un endroit paradisiaque, avec des grands-parents très présents…Une menace est dans l’air.  L’amour l’aidera à retourner dans le jardin de l’enfance..

Album de Hyacinthe et Rose de François Morel et Martin Jarrie éd Thierry Magnier
Histoire d’un vieux couple que tout oppose dans leur caractère. Une seule passion les réunit, c’est le jardin…. Très beaux textes plein d’humour et d’amour, illustrés par de magnifiques dessins de fleurs.

Printemps à Tchernobyl, bande dessinée de Emanuel Lepage
Histoire de la catastrophe de Tchernobyl en 1986.
Summer de Monica Sobalo, éd JC Lattès (entre roman et thriller)
Summer disparait lors d’un pique-nique alors qu’elle a 19 ans. Elle ne réapparait plus.
Son frère de 15 ans doit vivre avec cette perte, hanté par les souvenirs… Il entend sa sœur lui parler sous l’eau…

Bon rétablissement de Marie Sabine Roger
Sauvé d’une chute dans la Seine, un homme un peu ours,  de 67 ans, se retrouve immobilisé dans un lit d’hôpital pendant un mois et demi.  Malgré son caractère bourru, il va croiser d’autres destins… Marie-Sabine Roger décrit les déboires des patients que les médecins traitent parfois comme des objets, dont on oublie de fermer la porte, …..

Bahkita de  Véronique Holbi, éd Albin Michel
Bakhita est née au Darfour dans les années 1870.  A 7 ans elle a été vendue comme esclave. A 16 ans elle est rachetée par le consul qui l’enmène en Italie pour s’occuper de son enfant. Elle est affranchie et confiée à une communauté religieuse qu’elle ne voudra plus quitter.
C’est son histoire qu’elle va raconter dans toute l’Italie et elle sera canonisée par le Pape.
On a l’impression que Bakhita subit les évênements, et elle s’accroche à la vie par la force des liens qu’elle tisse.

Le dimanche des mères de Graham Swift, éd Gallimard
Une fois par mois, les employées avait un dimanche pour rendre visite à leur mère.                               
 Jane est orpheline. Elle occupe ses dimanches par la lecture et avec Paul son amant. Paul met fin à leur relation et Jane doit combler cette parenthèse de liberté. Elle est seule dans la maison et elle prend possession des lieux, où elle déambule nue. Elle est dominée mais elle prend son destin en main….

Syngé Sabour, Pierre de Patience de Atyq Rahimi, éd Folio                                              
 Afganistan en 1990, pendant la guerre.    Une femme veille son mari et lui parle, elle éponge ses malheurs, ses mots et révèle condition féminine.
Le peuple des rats de Patrick Saint-Paul, éd Grasset   Ils sont plus d’un million à quitter la campagne attirés par Pékin. De paysans, ils deviennent ouvriers journaliers, femmes de ménage, masseurs…. Ils logent sous les immeubles et ils constituent le peuple des rats.   Exploités, ils travaillent 7 jours sur 7, pour accumuler l’argent nécessaire à la dot des fils, ou à payer les études. Les enfants sont restés à la campagne avec les grands-parents qui n’ont pas le temps de s’occuper d’eux. A Pékin, les enfants ne peuvent pas être scolarisés car les parents n’ont pas de domicile. Ils voient leurs parents deux fois, voire une fois par an. 
Patrick Saint Paul, journaliste, nous livre leurs témoignages et leurs angoisses.

Cadre noir de Pierre Lemaître, éd livres de poche   Alain Delambre est un cadre de cinquante-sept ans au chômage. Il accepte des petits jobs qui le démoralisent. Au sentiment d’échec s'ajoute bientôt l'humiliation de se faire botter les fesses pour cinq cents euros par mois... Aussi quand un employeur, accepte enfin d'étudier sa candidature, Alain Delambre est prêt à tout, même à participer à l'ultime épreuve de recrutement : assister une  prise d’otage …

La Dernière Réunion des filles de la station-service de Fannie Flag, éd livre de poche     Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l’incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Sookie va alors se mettre sur la piste d’une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois sœurs une station-service dans le Wisconsin et ont appris à piloter.                Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ? Fannie Flagg met ici en scène deux femmes, Sookie et Fritzi, qui, à quelques décennies d’intervalle, vont devoir se réinventer.
Nos âmes la nuit de Kent Haruf, éd Robert Lafont       Dans la petite ville de Holt, Colorado, Addie, 75 ans, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure…   Bravant les cancans, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d’amour


 Présentés lors de la soirée du 31 mai 2017
La librairie des cœurs cabossés de  Katarina Bivald Sara Lindqvist, vingt-huit ans,  vit à Haninge en Suède et travaille dans une librairie. Elle entretient une correspondance avec  Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa aux Etats Unis. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, et alors qu’elle a perdu son emploi, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Amy a tout organisé pour que la communauté l’accueille.Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qui appartenaient à Amy. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel
L’anneau du pêcheur  de Jean Raspail
A Noël 1993, un vieil homme erre dans Rodez, où il demande, avec une humilité empreinte de noblesse, un peu de pain et de soupe. Lorsqu'on lui demande qui il est, il répond : Je suis Benoît. Près de six siècles plus tôt, le concile de Constance a mis fin au grand schisme d'Occident en déposant le dernier antipape avignonnais, Benoît XIII. Pourtant cette lignée de papes rebelles ne s'est pas éteinte. Simplement, sa trace s'est perdue. Et voilà que les services secrets du Vatican lancent leurs meilleurs agents sur la piste du mendiant de Rodez, qui porte dans sa besace l’anneau du pêcheur, emblème de cette Église de l’ombre… Autour d’un personnage bouleversant d’humanité et de grandeur, le conflit éternel de la fidélité et de l’oubli, de la Foi toujours sommée de se soumettre au monde.

 Le retour du fils prodigue de Henry Nouwen   

En s'identifiant d'abord au fils prodigue en quête d'une figure paternelle, Henri Nouwen, il se reconnaît ensuite dans la figure du fils aîné, jaloux du pardon inconditionnel accordé au cadet inconséquent, avant de se retrouver dans la figure du père qui accueille sans juger. Le cheminement intérieur d'Henri Nouwen, l'histoire intime qui relie les trois personnages du tableau, la vie de Rembrandt et le message de l'Evangile s'entrelacent ici dans une célébration sereine et enthousiasmante l'harmonie entre l'art et l'esprit….
Fleur de neige de Lisa See
Dans la Chine du XIXe siècle, le destin de deux jeunes filles doit être lié à tout jamais.
Fleur de Lis, fille de paysans, et Fleur de Neige, d'origine aristocratique, sont nées la même année, le même jour, à la même heure. Tous les signes concordent : elles seront laotong, âmes soeurs pour l'éternité. Les deux fillettes grandissent, mais si leur amour ne cesse de croître, la vie s'acharne à les séparer. Alors que la famille de Fleur de Neige tombe en disgrâce et que la jeune fille contracte le mariage le plus infamant qui soit, Fleur de Lis, par son union, acquiert reconnaissance et prospérité. L'amitié sacrée des deux femmes survivra-t-elle au fossé que le destin a creusé entre elles ?

 L’intranquillité de Marion Müller-Collard

Et si nos vies ne se suffisaient jamais d'être "tranquilles", au repos... Si, finalement, l'inquiétude, la curiosité, l'interrogation voire le doute, étaient les vrais moteurs de toute existence humaine en recherche ? Marion Muller-Collard propose ici une méditation qui peut s'adresser à tous, croyants ou non, et nous conduit à faire de notre "intranquillité" l'occasion d'une plus grande confiance, d'une disponibilité à l'imprévu, à ce qui arrive..

La nature exposée de Eri de Luca Dans un petit village au pied de la montagne, un homme, sculpteur de métier,  grand connaisseur des routes qui permettent de franchir la frontière, devient  passeur pour les clandestins. C'est ainsi qu'il attire l'attention des médias. Il décide alors de quitter le village.
Désormais installé au bord de la mer, il se voit proposer une tâche bien particulière : restaurer une croix de marbre, un Christ vêtu d'un pagne. Réflexion sur le sacré et le profane, sur la place de la religion dans nos sociétés, La nature exposée est un roman dense et puissant, dans lequel Erri De Luca souligne plus que jamais le besoin universel de solidarité et de compassion.



 Au bonheur des fautes « confession d’une dompteuse de mots » de Muriel Gilberte

Les fautes, elles sont partout car tout le monde en fait. Beaucoup sont drôles ou instructives, certaines sont belles comme des bijoux précieux.
Avec ce livre, L’auteure, correctrice au journal « le monde » a voulu vous ouvrir la porte du bureau des correcteurs, lieu mystérieux où l’on tutoie les dictionnaires et où l’on s’interroge sur la couleur des vaches, la différence entre une mitraillette et une mitrailleuse, les noms des fromage, les accords du participe passé, les règles grammaticales…  Elle partage aussi  trucs et astuces pour déceler les fautes en un clin d’oeil et vous verrez qu’à l’heure des logiciels de correction rien ne remplace un bon vieux stylo rouge…..                                                                                         

Le bal de Irène Niméroski
Le Bal, dont l'action se situe en 1928, décrit les tourments d'une adolescente de quatorze ans, Antoinette, qui entretient des rapports difficiles avec ses parents,  et spécialement avec sa mère. Celle-ci ayant refusé de la laisser assister au premier bal mondain qu'elle et son mari veulent donner, la jeune fille trouve à se venger cruellement.

La femme au carnet rouge de Antoine Laurain

Un matin à Paris, alors qu'il ouvre sa librairie, Laurent Letellier découvre dans la rue un sac à main abandonné. Curieux, il en fait l'inventaire et découvre, faute de papiers d'identité, une foule d'objets personnels : photos, parfum... et un carnet rouge rempli de notes. Désireux de retrouver la propriétaire du sac, Laurent s'improvise détective. À mesure qu'il déchiffre les pages du carnet contenant les pensées intimes de l'inconnue, le jeu de piste se mue progressivement en une quête amoureuse qui va chambouler leurs vies.

Le petit pays de Gaël Faye

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés.Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français… Gaël Faye évoque les tourments et les interrogations d’un enfant pris dans une Histoire qui le fait grandir plus vite que prévu. Nourri d’un drame que l’auteur connaît bien, un premier roman d’une ampleur exceptionnelle, parcouru d’ombres et de lumière, de tragique et d’humour..
Peine perdue de Olivier Adam
Du témoin d'une petite communauté d'une vingtaine de personnes liées par un territoire – une station balnéaire au bord de la Méditerranée – où les chemins des uns et des autres se croisent, se rencontrent, se nouent et se dénouent. Une sorte de ronde se met ainsi en place, chaque chapitre se focalisant sur un des protagonistes. Antoine, ancien mécanicien, le seul à revenir deux fois pour ouvrir et fermer le cercle, Marion, son ex, Coralie qui travaille avec elle dans un hôtel, etc.
Ces courts portraits à la pointe sèche, écrits à dessein dans le même style janséniste, sont bouleversants de justesse et de précision. Toutes ces voix finissent par n'en former qu'une seule, composent un chant qui enfle peu à peu et donne à entendre ceux qui n'ont jamais la parole…..

La course à l’abîme de Dominique Fernandez
Rome, 1600. Un jeune peintre inconnu débarque dans la capitale et, en quelques tableaux d’une puissance et d’un érotisme jamais vus, révolutionne la peinture. Réalisme, cruauté, clair-obscur : il bouscule trois cents ans de tradition artistique. Les cardinaux le protègent, les princes le courtisent. Il devient, sous le pseudonyme de Caravage, le peintre officiel de l’église. Mais voilà : c’est un marginal-né, un violent, un asocial ; l’idée même de « faire carrière » lui répugne. Au mépris des lois, il aime à la passion les garçons, surtout les mauvais garçons, les voyous. Il aime se bagarrer, aussi habile à l’épée que virtuose du pinceau. Condamné à mort pour avoir tué un homme, il s’enfuit, erre entre Naples, Malte, la Sicile, provoque de nouveaux scandales, meurt à trente-huit ans sur une plage au nord de Rome. Assassiné ? Sans doute. Par qui ? On ne sait. Pourquoi ? Tout est mystérieux dans cette vie et dans cette mort.

Continuer de Laurent Mauvigner
C’est la vie d’une jeune-femme, mère fille, qui vit seule avec son fils adolescent. Un drame se produit lors d’une soirée festive, et la mère décide de partir avec son fils. Elle vend la maison et part au fin fond de l’Asie. C’est l’histoire de ce  garçon en perdition, déscolarisé, déphasé, désaxé, dont la peur de l’avenir s’est transmuée en peur du présent.  Tous deux se reconstruisent au contact et au rythme de la nature….

Le dernier gardien d’Eliss Island  de Gaëlle Josse
New York, 3 novembre 1954. Dans cinq jours, le centre d'Ellis Island, passage obligé depuis 1892 pour les immigrants venus d'Europe, va fermer. John Mitchell, son directeur, officier du Bureau fédéral de l'immigration, resté seul dans ce lieu déserté, remonte le cours de sa vie en écrivant dans un journal les souvenirs qui le hantent : Liz, l'épouse aimée, et Nella, l'immigrante sarde porteuse d'un étrange passé. Un moment de vérité où il fait l'expérience de ses défaillances et se sent coupable à la suite d'événements tragiques. Même s'il sait que l'homme n'est pas maître de son destin, il tente d'en saisir le sens jusqu'au vertige.
A travers ce récit résonne une histoire d'exil, de transgression, de passion amoureuse d'un homme face à ses choix les plus terribles.


 Présentés lors de la soirée du 21 septembre 2016 et accompagnés de douceurs culinaires très appréciées !

 Le cas Eduard Einstein  de Laurent SEKSIK
Albert Einstein est connu pour ses découvertes en physique, mais son histoire familiale reste un pan douloureux de son existence..
"Mon fils est le seul problème qui demeure sans solution", écrit Albert Einstein en exil. Eduard a vingt ans au début des années 1930 quand sa mère, Mileva, le conduit à l'asile. Le fils d'Einstein finira ses jours parmi les fous, délaissé de tous, dans le plus total dénuement. Trois destins s'entrecroisent dans ce roman, sur fond de tragédie du siècle et d'épopée d'un géant. Laurent Seksik dévoile un drame de l'intime où résonnent la douleur, l’abandon, …..

L’homme qui vivait à travers les visages de Eric Emmanuel SCHMITT
Eric-Emmanuel Schmitt poursuit sa quête mystique en se questionnant sur Dieu.
Un roman troublant,  qui coïncide avec l’actualité et qui cherche à faire réfléchir le lecteur sur lui-même.
Tout commence par une explosion à la sortie d'une messe.
Le narrateur était là. Il a tout vu. Et davantage encore, il possède un don unique : voir à travers les visages et percevoir autour de chacun les êtres minuscules –souvenirs, anges ou démons- qui le motivent ou le hantent….
Dieu est-il responsable de toutes les ignominies que les hommes commettent sur terre ?
Quel est le poids des religions dans les actes terroristes ?

L’étrangère de Valérie TORANIAN
Dialogue entre la narratrice et sa grand-mère âgée de 96 ans qui ne parle que l’arménien.
C’est son histoire qu’elle raconte : la fuite en 1915 quand elle était enfant, avec ses parents, de Turquie à Marseille… avec le froid, la peur, les violences….
Récit très intense et émouvant.


 L’âme du Gange de Tanneguy GAULLIER
Tanneguy Gaullier a foulé sur 2 600 kilomètres les rives du Gange, de son delta jusqu’à ses trois sources sacrées. Durant son périple qui a duré sept mois, il a traversé l’Inde et s’est laissé envoûter par sa nature sauvage et sa vie intense…
De rencontre en rencontre, il est subjugué par la multitude de dieux et maîtres spirituels : brahmanes, renonçants, sâdhus et yogis…
En quête initiatique, il témoigne  dans un élan mystique émouvant, de sa passion pour l’Inde, ses croyances et leurs origines pour montrer toute la richesse de cette religion multiple.


 Immortelle randonnée de Jean Christophe RUFFIN
L’auteur nous  livre son  expérience de randonnée sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.
Le récit  est rythmé par la marche et au fil des jours le randonneur perd ses certitudes …….


 L’amie prodigieuse (1er tome) et le nouveau nom (2ème tome) de Elena FERRANT
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante.
A travers l’amitié de ces deux jeunes filles, on assiste à l’évolution sociale et culturelle de l’Italie….

La part des flammes de Gaëlle NOHANT
Mai 1897.   Les dames patronnesses se bousculent à la vente de charité.
Au travers des intrigues, et des  tromperies, les destins seront scellés lors de l’incendie du grand Bazar.
Ce roman historique nous plonge dans le Paris de la fin du 19ème siècle et nous fait réfléchir sur la condition des femmes…

Ce qu’il faut de terre à l’homme de Martin VEYRON
D’après un roman de Tolstoï adapté en bande dessinée.
Sur son lopin de terre de Sibérie, le paysan Pacôme vit avec sa femme et son fils. Il n'est pas riche mais il subvient aux besoins de sa famille. Cependant, il veut se libérer du joug de l’intendant qui est violent et sévère. Il se dit que s’il avait plus de terres il pourrait être tout à fait heureux…..

Le reste de leur vie de Jean DIDIERLAURENT
Comment, au fil de hasards, Ambroise, le thanatopracteur amoureux des vivants et sa grand-mère Beth vont rencontrer la jolie Manelle et le vieux Samuel, et s'embarquer pour un joyeux road trip en corbillard, à la recherche d'un improbable dénouement?
Un conte moderne régénérant, ode à la vie et à l'amour des autres….


 L’Homme qui savait la langue des serpents  de Andrus  KIVIRÄHK (Estonien)
Voici l'histoire du dernier des hommes qui parlait la langue des serpents, de sa sœur qui tomba amoureuse d’un ours, de sa mère qui rôtissait compulsivement des élans, de son grand-père qui guerroyait sans jambes, d’une paysanne qui rêvait d’un loup-garou, d’un vieil homme qui chassait les vents, d’une salamandre qui volait dans les airs, d’australopithèques qui élevaient des poux géants, d’un poisson titanesque las de ce monde et de chevaliers teutons épouvantés….
Conte philosophique qui nous fait passer d’un monde à un autre monde, où se déroulent des histoires d’une grande violence. Au bout du compte on ne peut être séduit ni par l’un, ni par l’autre…..


 L’intérêt de l’enfant de Ian Mc EVAN
Adam Henry, un adolescent de dix-sept ans atteint de leucémie, risque la mort, les croyances religieuses de ses parents interdisant la transfusion sanguine qui pourrait le sauver.
La famille s’en remet à la justice pour se dédouaner de leur responsabilité……

Coups de cœur du 24 mai 2016

Trois jours et une vie  de Lemaitre
Après Au revoir là-haut, on a envie de retrouver Pierre Lemaitre et son écriture fluide .Ce livre annoncé comme un roman policier s’approche plus du thriller psychologique avec la tension d’une épée de Damoclès au-dessus des personnages. Un drame frappe deux enfants. En trois jours alors que  le village est noyé sous les eaux par une tempête, la vie du deuxième enfant est bouleversée. On a peine à croire que le roman se passe aujourd’hui tant les mentalités du village sont peu évoluées. La relation filiale est très forte et le fils veut protéger sa mère et ne pas la décevoir. Le point commun entre ces deux livres très différents est d’après Christine, l’imposture des personnages. D’autres romans de cet auteur captivant sont disponibles à la bibliothèque.

Ce pays qui te ressemble de Tobie Nathan
La très belle écriture de ce gros roman historique sur l’Egypte nous mène sur les traces du roi Farouk qui décline jusqu'à Nasser et les débuts de l’islamisation  entre 1920 et 1950.La colonie juive est  très importante dans le vieux quartier. On y découvre une histoire d’amitié entre trois garçons juifs et une histoire d’amour entre Ester et Motti .Un nouveau-né aura besoin d’une nourrice ; elle est musulmane  .Cet enfant  deviendra frère de lait d’une jeune fille dont il tombera amoureux. Mais les traditions très bien et longuement décrites rendront cette idylle difficile. Un livre étonnant et apprécié de Jean Pierre.

Sœur de miséricorde de Colombe Schneck
Azul vit en Colombie avec ses 8 frères et sœurs. Sa mère les élève seule, le père volage étant peu disponible. Elle vend des fruits. On découvre la personnalité de cette fillette, brillante en classe, courageuse mais qui a conscience de ses limites sociales. Elle l’assume sans frustration ni  jalousie et fonde une famille. Mais la crise économique et les dettes de son mari  lui font  confier ses enfants à sa mère pour partir s’embaucher comme domestique en Italie. Elle revient des années plus tard mais doit à nouveau repartir en France à cause de nouvelles dettes .Cette femme au destin pourtant difficile réussi à aider avec humanité les nanties du XVI °qui l’embauchent  et sa générosité leur donne à partager sa philosophie de la vie. Un livre qui fait du bien et que nous recommande Delphine.

Noces de Charbon de Sophie Chauveau
A travers plusieurs générations on découvre  l’univers du Charbon dans le Nord de la France depuis la fin du XIX ° .Cette grande  saga retrace le destin de deux familles aux nombreux descendants (l’arbre généalogique en début du livre est bien utile) : d’un côté les mineurs et leur rude quotidien, de l’autre les possédants et leurs failles familiales. Au fils des générations les deux familles opposées finiront par se mêler au hasard d’une grossesse  non désirée. Ce livre dense, chargé de bonheur et de malheurs peint des femmes fortes et attachantes mais aussi l’âge d’or du charbon. La période Parisienne nous fait vivre L’occupation, Saint Germain des prés et la décadence du clan .On comprend  alors que l’auteure est un des personnages. Son amertume légitime ce règlement de compte sur ses secrets familiaux. Brillant et touchant témoignage d’une écrivaine qui a écrit  d’autres ouvrages historiques.

Aucun commentaire: